Le monde moderne. La presse mal partie

Je suis abonné au Monde que je reçois donc chez moi. Mais il arrive le soir. Et pas très régulièrement, sous l’effet combiné de grèves à l’impression, retards de la chaine de
distribution, flemmardise supposée du livreur, surtout quand il pleut, éventuelles rapines dans ma boite aux lettres, dont il dépasse toujours, ou simplement retour chez moi avant livraison par le livreur.
Comme abonné, j’ai aussi accès au site internet, en continu quand les articles s’ecrivent, dès 12-13H pour la version numérique du journal. Que je consulte donc, dans la journée si moment creux.
Au bout du compte l’experience utilisateur est médiocre.
Les journaux papiers s’accumulent. (Et pareil pour les Echos, qui m’ont offert un abonnement à l’essai). Je ne lis qu’une partie des articles car la mise en page electronique n’est pas la meme que sur le papier. Je ne sais plus ce que j’ai lu. Je ne sais plus ce que j’ai reçu. Je ne sais plus ce que je dois jeter.
A l’instant, j’étais en train de télécharger sur mon ipad la version qui se trouvait sous format papier *sous* mon iPad. J’ai levé les yeux parce que ça n’arrivait pas assez vite, et je m’en suis rendu compte.
La seule conclusion rationnelle que je vois, c’est de supprimer la version papier.
Ce qui ne va pas avantager les affaires de la presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s