Mort de Maurice Allais

allais-a49b8.jpgJe n’aurais pas la prétention d’expliquer pourquoi M. Allais était un brillant économiste. J’aurais pu tenir deux minutes sur le sujet pendant mes études, aujourd’hui, c’est juste surréaliste. Surtout que pendant longtemps, j’avais vaguement l’impression qu’il disait beaucoup de bêtises, et s’approchait du gâtisme.

Mais j’ai envie de réagir à une citation dans sa nécrologie du Monde.

Il critiquait « les théories contemporaines de l’équilibre économique général qui se fondent sur l’hypothèse de convexité générale des champs de production, hypothèse contredite par toutes les données de l’expérience et qui entraîne des conséquences absurdes. »

Pour ceux dont les souvenirs scolaires sont un peu loin, il s’agit de l’hypothèse de rendement décroissants dans les entreprises, c’est à dire plus on produit, plus ça coûte cher à produire. Par exemple, quand on exploite des champs pétroliers, on va d’abord chercher l’huile qui est facile à extraire, puis après le reste, bitumes, et autres cochoncetés visqueuses.

Mais en fait, c’est le plus souvent faux. Cette hypothèse bien pratique car elle permet de donner aux étudiants des petits problèmes mathématiques faciles à résoudre en cours de travaux pratiques n’est que rarement satisfaite.

Les entreprises au contraire sont souvent dans une logique d’effet d’échelle: plus je produis, plus je suis rentable, car je peux amortir mes coûts fixes (conception, r&d, marketing, pub, salaires sièges…) sur plus d’unités vendues.

La conséquence ? Assez simple: la théorie de l’équilibre général, qui en gros dit que les marchés sont efficients car ils permettent aux prix de s’ajuster pour équilibrer offre et demande à un niveau optimum, est tout simplement sans fondement…

Et oui. Un énorme pan de la micro-économie est basé sur des hypothèses absurdes auxquelles personne ne croit vraiment… Un peu comme si on vous disait: « Bien. Cette année, cours d’anatomie. Nous allons supposer que l’être humain a quatre bras et pas de jambes, et nous allons étudier les conditions de son équilibre… »

Bon évidemment, ça fait un peu tâche qu’un disciple d’Allais, Gérard Debreu, ait obtenu le prix Nobel pour ses bêtises, mais bon, on n’est pas responsable de ses enfants !

Heureusement, il reste la macro-économie…

Publicités

Un commentaire

  1. Tt à fait d’accord avec le billet… Sans cependant avoir assez de souvenirs pour savoir attribuer quelque idée que ce soit à Allais ou Debreu !


Comments RSS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s