Des élections rassurantes pour la France

Quoique puissent en dire le PS et le Modem, grands perdants de ces élections, ces élections sont rassurantes.

Alors que le monde vit sa plus grande crise économique depuis 80 ans, que le chômage augmente tristement et inexorablement, que les rues sont pleines de manifestants qui défendent un pouvoir d’achat en berne, alors que le pire est encore devant nous, que l’extrême droite aux Pays-Bas réalise le deuxième meilleur score, on ne semble pas prêts, au moins en France, à rejouer le déclin de la République de Weimar.

Les listes extrêmistes font des scores en retrait: Le FN perd plus de la moitié de ses députés, la liste « antisioniste » de Dieudonné n’a pas surfé sur la récente unanimité contre Israël à la suite de la guerre de Gaza. Les partis « médiatiques » de contestation à gauche, NPA, et à droite (de Villiers) restent incapables d’obtenir des députés.

Jusqu’à l’analyse de l’echec du Modem et du PS, à qui on reproche de s’être battus sur un discours hors-sujet, l’antisarkozysme, qui conforte une rationalité éclairée des électeurs, qui souhaiteraient qu’on s’occupe des problèmes importants, l’économie et l’écologie, où objectivement l’europe était le bon niveau d’intervention, et les tergiversations inadmissibles.

Le gouvernement français en sort renforcé, comme tous les partis de droite en Europe, en application d’un bon principe qui veut que dans les temps troublés, on est plutôt conservateur. La thématique sécuritaire de ses derniers jours y a peut-être aidé, et en tout cas les résultats confirment l’habileté politique de Nicolas Sarkozy.

Et du côté des grands gagnants, Europe Ecologie, tout un programme, un discours contre la corruption (Eva Joly), pour l’écologie, avec un zeste de populisme moralisateur (José Bové), et un leader Cohn-Bendit qui a délaissé ses appels révolutionnaires pour participer à la vie de la cité avec succès depuis 40 ans, dans le cadre de l’économie de marché.

Non décidément, une élection bien raisonnable.

En espérant que l’abstention, historique à 60%, ne cache pas des rancoeurs désabusées annonciatrices de lendemains qui déchantent.

Des Français raisonnables, on risque d’en avoir besoin, quand on voit le futur que nous prédit jacques attali

Publicités

Laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l’instant.

Comments RSS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s